Monsieur Soldignac faisait dernièrement état de son étonnement devant le fait que des maternelles puissent être classées en ZEP, zones d'éducation prioritaires. Malheureusement, quand un quartier va mal, ça commence bien souvent avant la maternelle... Et entre 0 et 3 ans (quand ils peuvent être accueillis à 3 ans), les gosses ont largement le temps de profiter des bienfaits du chômage parental, de la violence fraternelle et de l'indifférence administrative... Et bien entendu, tout cela ne s'arrange pas avec l'âge....

Entendu dans la cour au détour d'une conversation entre deux demoiselles (15/16 ans) : Hein ! et tu demandes pas de fric ?
Mon oreille en a frémi...! J'ai rien dit sur le moment. mais dans la journée qui suivit j'ai demandé aux deux donzelles de venir me voir. La première m'a calmement et sereinement expliqué que quand elle allait "voir des garçons" il était de bon ton que ceux-ci fassent un petit cadeau... Et quand je dis garçons, je vois à peu près à quel âge ça commence, et j'ai peur de diviner à quel âge ça se termine...! Le problème, c'est que A. la copine, elle fait ça gratos et que ça nuit au petit commerce...!
A. convoquée illico, a confirmé les dires de la première. L'assistante sociale informée, n'a pas parue plus étonnée que ça. Signalement fait auprès des services compétents, il s'avère que ces demoiselles ont plus de 16 ans et sont donc sexuellement majeures, ce à quoi je ne m'oppose pas dans le principe, soyons clairs. Le problème c'est que 6 semaines plus tard A. est venue me voir pour m'annoncer qu'elle était enceinte, elle sait pas de qui, que ses parents ne sont pas au courant et qu'elle ne sait pas si elle "le" garde ou pas...! Bien entendu, l'institution a fait ce qu'il fallait pour que la situation s'arrange du mieux possible, mais enfin, voilà une gamine de 16 ans qui va subir une IVG, et qui vraisemblablement ne sera pas la dernière. Et tout cela malgré l'information donnée quant à la sexualité, les risques de grossesses non désirées, etc. etc... Les parents sont complétement à côté de la plaque, les services sociaux qui n'ont plus de prise sur la famille, se font jeter à chaque fois qu'ils pointent le bout du nez... Voilà un petit exemple du tout venant d'un établissement qui n'est pas en ZEP....