Le week-end dernier, j'ai fait une expérience intéressante. Rien de bien grave ni même d'exceptionnel, rassurez-vous.

Ma Chèreetendre a été invitée au mariage de la fille d'un de ses bons collègues. Elle et son conjoint. et le conjoint c'est moi (encore à cette heure...). Nous sommes donc allé à cette charmante cérémonie. Quant à moi, je n'y connaissais personne, mais ce qui s'appelle vraiment personne.... Nous étions environ 150 convives et aucun ne m'avait jamais adressé la parole ni même croisé dans la rue à un moment ou à un autre. Je connaissais le nom du collègue de Chèreetendre, c'est tout.

Et c'est vachement sympa come position. Après la cérémonie en elle même, au moment du vin d'honneur, je me suis un peu écarté de Chèreetendre. Je sentais peser sur moi les regards interrogateurs des invités qui se demandaient qui j'étais et ce que je foutais là.... J'attendais le moment où l'un d'entre-eux me prierai gentiment de quitter les lieux sous l'accusation de grivèlerie.... Mais tous ces gens là sont bien élevés et se sont renseigné discrètement sur mon compte. Bien entendu au bout d'une demi-heure tout le monde me "connaissais". Vers les 4 heures du matin, il va sans dire que la situation avait changée du tout au tout. J'ai sympathisé avec plein de gens que je ne reverrai sans doute jamais (dommage, pour certain-e-s).

Je me suis dit en revenant que ce doit être possible de s'incruster dans un mariage, au moins jusqu'au vin d'honneur sans connaître personne, il suffit d'être bien sapé, propre sur soi et souriant.... Oserai-je tenter le coup une fois...?

DSC_0064

Psst : Est-ce que le délit de grivèlerie est celui qui convient dans un cas comme celui-là...?