Depuis quelques années, il existe une nouvelle épreuve à l'Examen du DNB (diplôme national du brevet), l'histoire des arts.

Dès la sixième, les élèves ont des sujets d'étude, choisis par les enseignants en fonction du programme et qui sont travaillés de façon interdisciplinaire.

Exemple : Les expositions universelles au XIX° et XX° siècles. On étudie cela en histoire, en technologie, en arts plastiques, en éducation musicale, etc...

Il n'y a pas à proprement parler d'heure inscrite à l'emploi du temps, tout le monde s'empare du sujet. Les élèves ont un classeur dans lequel ils rangent les recherches ou travaux qu'ils font à ce sujet et qu'ils utilisent de la 6° à la 3°. Le jour de l'examen, un sujet est tiré au sort, parmi ceux étudiés en 4° et 3° et l'élève à 1/4 d'heure pour nous dire tout ce qu'il sait là dessus....

Pour des raisons compliquées à expliquer, je travaille cette année avec un groupe de garçons plutôt bons élèves, une heure par mois, sur l'histoire des arts. Un des sujets d'étude est " la société de consommation après la 2° guerre mondiale".

Pour illustrer le sujet, un tableau : "Supermarket Lady" de Duane Hanson et "La complainte du progrès (les arts ménagers)" de Boris Vian.

Hier on a commencé par Boris Vian et sa chanson qui débute ainsi :

Autrefois pour faire sa cour

On parlait d'amour...

Question de ma part, que je pensais anodine : que signifie faire sa cour ?

Réponse de Kévin : "Ben, balayer devant sa maison.....!

98617591