lundi 13 mars 2017

Imperceptiblement

Tous les ans, c'est la même chose. Je ne vois pas arriver le printemps. Chaque matin il y a un peu plus de fleurs dans les pelouses et j'ai rien vu venir. C'est comme au stade. À 10 minutes du coup d'envoi les gradins te semblent vides. Tu discutes 3 minutes avec le voisin, tu tournes la tête... c'est plein. Faudrait pouvoir faire des arrêts sur image de temps en temps...
Posté par deloin à 12:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]