Eh ben voilà. Comment dire, expérience extraordianaire vécue ces derniers jours....

Cinq jours en Corée du Sud. C'est peu, mais c'est déjà beaucoup...

J'ai donc participé à un symposium ayant pour thème : "Low Fertility and Aging Society" à l'université de Séoul pour un public d'enseignants et d'étudiants coréens. Participaient également une universitaire de Singapour, un chercheur de Kiel en Allemagne et un philisophe de l'éducation de Zurich. Autant vous dire que je n'en menais pas large. Pour tout ce petit monde, la routine, pour moi une découverte, bien entendu.

NSUEh ben je dois dire, modestement que je ne m'en suis pas si mal sorti.... Je suis intervenu le dernier. Avantage : on sait tout, inconvénient : tout ou presque a été dit.... J'ai donc abordé le problème du point de vue de la relation enfants/personnes âgées et des interconnexions que nous mettions en place au collège pour faire ces échanges. Quelques photos à l'appui et hop, l'affaire est dans le sac. Après les exposés universitaires et hyper techniques de mes "collègues", mon intervention plus décontractée a séduit tout le monde. Confirmation reçue ce matin par mon interprète qui m'a envoyé un petit message de félicitations.....

Je suis prêt à recommencé dès que c'est possible...!

Au-delà de ça, surpris quand même ! Il sont du pognon les coréens.... Transfert en train jusqu'à Roissy, aller-retour en avion, transfer à l'hôtel, chambre, repas, tout cela pris en charge pour une conférence de 3 heures dont ma participation d'une petite demi-heure en raison de la traduction simultanée.... Ça fait un peu cher la minute....

J'ai quand même eu le temps de baguenauder 2 jours dans les rues de Séoul. Etrange impression d'être dans une ville aux dimensions différentes des notres, au milieu d'une population presque exclusivement asiatique et dans une langue qui m'est totalement inconnue. Heureusement beaucoup de choses sont traduites en anglais. En plus j'ai (par hasard of course) évité les quartiers plus internationaux. Une immersion dépaysante au possible, donc.

Les coréens sont dans l'ensemble très gentils, mais très attachés aux conventions sociales. La marque de ce respect c'est l'angle que fait le corps au moment où ils vous saluent. Un collègue = mouvement de tête, un supérieur = le torse se plie à 45 degrés, moi j'avais droit à l'angle droit.... Impressionnant.

Bien entendu une avancée technologique époustouflante. Tout le monde à un oeil en permanence sur le smartphone... Du wi-fi partout, des applications pour tout et n'importe quoi. Aux passages piétons, s'il y en a un qui passe quand c'est rouge, il se fait fusiller du regard par 50 personnes qui attendent le petit bonhomme vert, même s'il n'y a aucune voiture à l'horizon... 

Enfin, bref. Je n'ai qu'une envie, y retourner pour un plus long séjour.