La reconstruction complète du collège est prévue dans les années qui viennent. Même si je pars à l'automne, je fais encore partie, jusque là, du jury charger de sélectionner l'artiste qui installera une oeuvre dans l'établissement. C'est ce qu'on appelle le "1% culturel" institué par Malraux quand il était ministre de la culture. Comme dit un de mes collègues, c'est ce qui explique qu'il y ait un "morceau de ferraille rouillée" devant chaque collège...

Une cinquantaine de projets, plus ou moins élaborés, ont été présentés. 10 ont été retenus dans un premier temps puis 3 dans le dernier "carré"...Parmi les 10, il y avait la proposition de Vincent Ganivet. Il fait des oeuvres de ce genre :

havre arche 1

Le jury a trouvé que son travail était un peu répétitif et ne tenait pas assez compte de l'environnement et de l'histoire de l'établissement.

Bref, la semaine dernière, je passe quelques jours au Havre. Très jolie ville contrairement à ce que l'on pourrait croire. Bien entendu, la reconstruction après les bombardements de la deuxième guerre peut ne pas plaire à tout le monde. Et pourtant, le travail de Perret est remarquable. C'est tout du béton, mais qui a très bien vieilli. La ville est très aérée. En plus il faisait un temps exceptionnel.

Et donc au détour d'une avenue je tombe sur ça :

havre arche

Une oeuvre du même Ganivet, qui effectivement garde le même style.... C'est assez joli quand même et il a tenu compte de l'environnement de la ville, ce sont des conteneurs de bateaux. Au collège, il aurait peut-être utilisé des tables, des chaises ou des casiers d'élèves, qui sait.

Cette installation, comme d'autres, a été faite l'an dernier pour le 500ème anniversaire de la ville. Les habitants ont demandé à ce que certaines soient pérennisées, dont celle-là. Elles sont installées dans divers endroits de la ville. "C'est notre Tour Eiffel à nous" m'a dit l'amie chez qui nous étions....